Quel plan com & marketing pour votre ICO ?

Plan communication marketing Initial Coin Offering (ICO)

Comment communiquer efficacement sur son ICO (Initial Coin Offering) ; quel plan marketing adopter ? Voici nos conseils, recommandations et bonnes pratiques :

    • Créez un site internet où l’on trouvera les éléments suivants : ‘pitch’ du projet en quelques lignes ; description du produit/service plus détaillée ; formulaire d’inscription à la newsletter ; éventuelle vidéo de présentation du projet ; white paper ; présentation de l’équipe (photos de bonne qualité, mini-biographie, liens vers profils sur les réseaux sociaux dont Github pour les développeurs) ; description de l’ICO sur une page dédiée, avec un compte à rebours jusqu’au jour-J, remplacé ensuite par un bouton ‘participer à l’ICO’ ; éventuelle présentation graphique de la road map prévue ; éventuelle rubrique ‘blog’ ou ‘news’ ; FAQ ; éventuelle rubrique ‘médias’ si projet cité dans certains médias ; page pour les conditions d’investissement ; liens vers les réseaux sociaux et contact ; éventuelles versions du site dans d’autres langues en fonction de l’ambition du projet.
    • Présentez votre projet et votre plan pour votre ICO sur les forums les plus fréquentés de la communauté blockchain, en particulier bitcointalk.org, devenu une référence en la matière. Ne vous contentez pas de poster un nouveau message, mais alimentez les échanges (qui, du reste, pourront vous servir pour améliorer votre projet et/ou votre ICO), et dissipez les doutes qui pourraient être exprimés. Le forum BitcoinTalk contient de nombreux sous-channels par langue : si vous en avez le temps et les compétences, créez (et alimentez) un topic dans différents channels, pour augmenter votre audience.
    • Créez un Rocket Chat ouvert dédié au projet où les internautes curieux de votre projet (pouvant être des acheteurs potentiels de tokens) pourront poser leurs questions, échanger avec des membres de votre équipe, etc. Cela implique bien sûr d’être attentif aux questions posées et aux éventuels doutes ou accusations, et d’y répondre sans (trop de) délai. Nb : Rocket Chat est un équivalent open source de Slack, et attire de plus en plus de porteurs de projets d’ICO à la recherche d’une plateforme de meilleure sécurité que Slack.
    • Postez un ou plusieurs articles sur la plateforme Medium à propos de votre projet puis de l’ICO, pour expliquer la genèse du projet, sa raison d’être, les problèmes auxquels il répond, vos objectifs…et partagez-les sur les comptes Twitter/Linkedin des membres du projet, et sur les comptes Facebook et Twitter créés spécialement pour le projet. Medium peut également être un bon endroit pour publier une FAQ.
    • Créez une newsletter pour informer régulièrement vos lecteurs de l’avancement de votre projet et de votre ICO, de la publication de vos posts Medium, etc. Elle pourra être envoyée de façon hebdomadaire ou bi-mensuelle en fonction de vos avancées, et son rythme pourra s’accélérer lorsque le jour-J s’approchera, pour rappeler la date de lancement de l’ICO (‘plus qu’1 mois’, ‘plus qu’1 semaine’, ‘J-1’, ‘lancement dans 10 minutes’…).
    • Contactez des sites spécialisés blockchain pour leur proposer de présenter votre projet.
    • Tentez de référencer votre ICO sur les plateformes dédiées. Celles-ci sont nombreuses : Icoalert.com, Icorating.com, Icocountdown.com, smithandcrown.com, icotracker.net, tokenhub.com, coinschedule.com…Il en existe au moins une vingtaine, et ce chiffre est sans doute appelé à grandir. Certaines font payer le référencement, mais la plupart sont gratuites.
    • Pensez ‘international’ : l’idéal est de publier du contenu et de communiquer en plusieurs langues, et pas seulement en anglais. Un site en version chinoise, russe, et/ou japonaise, etc. peut être un plus considérable. Mener une campagne internationale changera l’échelle de votre ICO.
    • Envisagez l’option de réaliser des ‘campagnes bounty’: l’idée consiste à motiver les internautes à effectuer des activités promotionnelles pour votre projet en échange d’une récompense en tokens. Les types de ‘bounty’ peuvent être très variables : gérer un channel local sur le forum Bitcointalk, rédiger des posts de blog ou dans les médias, etc. Voici des exemples ici et ici.
    • Pour les membres clefs du projet : considérez votre activité publique sur les réseaux sociaux comme des éléments que pourront regarder certains participants potentiels de l’ICO. D’un point de vue ‘défensif’, ne laissez pas traîner publiquement des posts/commentaires/tweets sujets à polémiques ou pouvant remettre en question votre professionnalisme (exemple typique : un terrible post Medium dénonçant le fondateur du projet Arcade City, dont l’ICO a par la suite été très faible). D’un point de vue plus positif, une participation personnelle et visible publiquement des fondateurs à la vie du projet et à l’écosystème blockchain en général sera vu comme un bon signe.
    • Eventuellement, tentez de tisser des liens avec des journalistes de médias non-blockchain, et/ou de rédiger des tribunes dans ces médias, afin d’élargir le spectre de visibilité de votre projet, et renforcer sa crédibilité.
    • Eventuellement, organisez un ou des événement(s) physique(s) (meetups) pour présenter votre projet et votre ICO, et permettre aux personnes intéressées de rencontrer votre équipe. Cela dépend bien sûr de l’endroit où vous travaillez, ou de la possibilité de vous déplacer sur les lieux stratégiques de la communauté blockchain.
    • En fonction de vos ambitions pour votre projet et votre ICO, il peut être utile d’effectuer une sorte de ‘road show’, en se rendant physiquement dans différents événements de l’écosystème blockchain (grandes conférences, meetups connexes aux grands événements…),  en particulier aux USA, en Asie et en Europe, plusieurs mois en amont de l’ICO.

De façon générale, il faut chercher à créer une première communauté autour du projet, et à susciter de l’enthousiasme, voire de l’excitation, de la part de certains dans l’écosystème, qui pourront faire découvrir à leurs connaissances le projet et leur donner envie de participer eux aussi à l’ICO.

Ayez bien en tête que l’image que renvoie le projet et l’équipe est déterminante pour la réussite de votre ICO. Ne perdez pas votre calme même si votre projet est attaqué ; répondez plutôt point par point calmement aux éventuelles critiques…sans (trop de) délai pour ne pas laisser prospérer un bad buzz (exemple typique de bad buzz, publié juste quelques heures avant l’ICO de FileCoin : ‘L’analyse que FileCoin ne veut pas que vous lisiez‘). Si vous n’aimez pas communiquer, trouvez quelqu’un de sérieux, motivé et bien au fait de votre projet pour s’en charger, ou bien ne faites pas d’ICO !

In fine, une stratégie de communication très bien exécutée, convaincante, peut compenser certains points faibles de votre projet, comme un manque d’expérience de l’équipe dans la sphère blockchain. Cela nécessite néanmoins un travail conséquent, qui doit être entamé suffisamment en amont, et non dans les toutes dernières semaines.

Pour finir ce panorama, il est essentiel, une fois votre ICO terminée, de continuer à communiquer très régulièrement sur votre projet, pour montrer que votre équipe utilise l’argent levé à bon escient pour avancer, et pour garder vos détenteurs de tokens engagés dans le projet.